0698114622
maries.sophrologie@gmail.com

Autisme

Soyez acteur des changements de votre vie !

Sophrologie et autisme : un bon duo

Allier autisme et bien-être ? Oui c’est possible.

puzzle

L’autisme est synonyme d’un fonctionnement cérébral et émotionnel particulier. Les autistes rencontrent donc des problématiques qui leur sont propres. Comme pour les Hauts Potentiel, voir ici.

A priori autisme et bien- être ne semblent pas aller de pair, pourtant en tant que méthode de relaxation et de développement personnel la sophrologie permet de calmer un autiste qui angoisse dans son quotidien, lui offrant la possibilité de vivre plus sereinement.

Le but n’est pas de chercher à calmer un autiste comme on voudrait calmer un enfant faisant un caprice, mais de l’accompagner dans les difficultés émotionnelles qu’il rencontre. Les exercices de sophrologie parce qu’ils permettent de travailler le contrôle de la respiration et donc des émotions (la respiration impacte directement les émotions) lui permettent alors de retrouver un état de bien-être au quotidien.
En savoir plus sur la séance de sophrologie ici.

Sophrologie et autisme, un bon duo à découvrir donc.


Quelles sont les problématiques rencontrées par la personne autiste ?

L’autisme est un fonctionnement neuro-biologique différent entraînant une perception sensorielle et un fonctionnement mental singuliers.

L’autisme peut générer des difficultés de communication, amenant la personne à souffrir de troubles de la parole et de compréhension verbale. Les interactions avec les autres produisent alors un niveau de stress et d’angoisse quotidien élevé.

De plus, la personne autiste souffre d’hyperactivité cérébrale : son cerveau a tendance à générer un flux de pensées parasites permanent lui faisant éprouver des difficultés de concentration et d’ancrage dans l’instant présent. Cela entraîne une dissociation corps-esprit, elle peine à avoir pleinement conscience de ses ressentis physiques.

garçon seul

Un autre problème rencontré est la gestion des émotions, la personne éprouve des émotions a un degré beaucoup plus élevé que la plupart des gens, elle a du mal à comprendre et identifier ses ressentis émotionnels et par conséquent savoir à quelle émotion elle est en proie.

Il est également fréquent de voir associé à l’autisme des troubles psychomoteurs pouvant générer un mal être vis à vis de son corps.

Tout ceci met la personne autiste en décalage constant avec son entourage et son environnement, à terme cela peut impacter négativement sa confiance et son estime d’elle-même.

Sophrologie et autisme : comment aider ?

Associer la sophrologie et l’autisme offre à la personne concernée l’occasion de mieux percevoir et comprendre ses ressentis physiques, mentaux et émotionnels.
L’autisme et le bien-être se trouvent réunis à travers la pratique des différents exercices qui procurent des bienfaits sur court terme et long terme.

Sophrologie et autisme : les bienfaits à court terme

Sur court terme, les exercices de respiration contrôlée permettent de calmer un autiste en proie à des émotions fortes en lui apprenant à mieux respirer pour mieux gérer son état émotionnel. Ils aident également à calmer un autiste hyperactif en réduisant le flux de ses pensées parasites, favorisant la reconnexion corps- esprit.

Par conséquent, pendant la séance la personne s’ancre davantage dans l’ici et maintenant, se recentrant sur elle-même, se déconnectant de son environnement et de ses stimulations stressantes.

Sophrologie et autisme : les bienfaits à longs terme

Sur long terme, les exercices de visualisation permettent de développer l’écoute de ses ressentis physiques, mentaux et émotionnels, de prendre conscience de ses capacités, de valoriser son image et d’augmenter sa confiance en soi. Ainsi la personne autiste développe au fil des séances une meilleure vision d’elle-même.

De plus, les exercices de projection mentale offrent l’occasion de se préparer à mieux vivre un événement ou une situation d’interaction avec autrui (entretien d’embauche, faire ses courses, examens scolaires…) limitant le stress et l’angoisse éprouvés lors de l’évènement.

Associer la sophrologie et l’autisme offre à la personne concernée l’occasion de vivre des moments de pause dans son quotidien, bénéficiant le temps de la séance d’une bulle de calme et de bien-être pour se ressourcer. La pratique des exercices quotidiennement est primordiale.

femme bras ouverts

La sophrologie pour accompagner les stéréotypies de l’autisme

Les stéréotypies de l’autisme sont une tendance à répéter les mêmes gestes, paroles ou comportements pour former un rituel rassurant. Elles ne sont pas liées à l’autisme mais à l’environnement de la personne autiste et reflètent son état émotionnel.

Ainsi, des stéréotypies de l’autisme expriment un état de stress, d’anxiété et d’hyperactivité.

Au cours d’une séance de sophrologie elles tendent à diminuer voire disparaissent car la personne se détend, se retrouve dans une bulle de calme et de bien-être qui la coupe des stimulations stressantes de son environnement.

Des stéréotypies de l’autisme expriment et marquent des sensations positives somme un état de bien-être, de joie.

En cela elles ressemblent fortement aux exercices de sophrologie : aux exercices de relaxation dynamiques (mouvements doux associés à de la respiration contrôlée) car ils utilisent des gestes répétés pour générer des ressentis physiques et émotionnel positifs ; à certains exercices de visualisation basés sur le principe du geste signal pour ancrer les ressentis positifs en soi.

La sophrologie ne cherche pas à faire disparaître les stéréotypies de l’autisme mais à les accompagner en les associant aux exercices pour qu’elles produisent les mêmes bienfaits.

Sophrologie et autisme : les limites

Malheureusement la sophrologie et l’autisme ne sont pas toujours compatibles. Un accompagnement nécessite un certain degré de verbalisation pour permettre la communication avec le sophrologue et l’expression de ses ressentis suite aux exercices.

De plus dans le cadre d’un accompagnement avec un enfant l’âge requis minimum est de 5 ans.

Pour l’accompagnement des enfants en sophrologie voir ici.

femme allongee

Quelles sont les thématiques abordées ?

Autisme et bien-être c’est possible, car l’alliance de la sophrologie et de l’autisme permet de travailler sur des thèmes variés dont voici une liste non exhaustive :


• Évacuer le stress et l’anxiété,
• Gérer les émotions,
• S’ancrer dans l’instant présent,
• Favoriser le sommeil,
• Améliorer sa respiration,
• Améliorer sa synchronicité,
• Améliorer l’écoute des ressentis physiques, mentaux et émotionnels,
• Développer la concentration,
• Développer la confiance en soi,
• Valoriser l’image de soi

    Vous êtes autiste ? Parent d’un enfant autiste ?